Arrestation d’un pasteur braqueur en Côte d’Ivoire !


0

Lazare Goué, un pasteur d’une église évangélique a Williamsville, a été condamné ce mardi 26 avril 2022, à 10 ans de prison ferme et cinq millions de FCFA d’amende pour faux et usage de faux, usurpation de titre et détention illégale d’armes à feu et de munitions de la première et cinquième catégorie.

Les faits rapportent que le pasteur Lazare Goué a été arrêté, le jeudi 14 avril 2022, au corridor de Duékoué, en provenance de Logoualé, qui serait son village natal, et en partance pour Abidjan, après un séjour de repos de deux semaines.

A son arrivée au corridor, son véhicule a été arrêté par la police anti-drogue pour un contrôle de routine, mais pour ne pas passer trop de temps au contrôle, le pasteur qui était en compagnie de son mécanicien-chauffeur, descend du véhicule et se dirige vers les policiers, se présentant à eux en tant qu’adjudant-major garde pénitentiaire.

Les policiers étant malins, lui demandent son matricule, ce qu’il ne parvient pas à articuler avec aisance. Mais pour fonder ses propos, il sort de sa poche une carte professionnelle des services pénitentiaires en bonne et due forme. Les policiers, à partir de cet instant, décident de procéder à une fouille systématique de son véhicule.

Ils y découvrent tout un arsenal composé d’un pistolet à 32 coups, un fusil calibre 12 à canon scié, plus de 150 munitions, ainsi que 11 téléphones portables, un Talky Walky de dotation policière, un complet tenue militaire, une paire de ranger, une carte professionnelle de pasteur et la somme de 1,160 million de FCFA.

Il a été mis aux arrêts en même temps que son chauffeur et ont été conduits devant le parquet du tribunal de Guiglo.

Lors des enquêtes du parquet, sur dénonciation du pasteur, une troisième personne sera arrêtée, considérée comme celui qui lui aurait vendu l’une des deux armes à feu et fourni les munitions.

Au cours du procès, le pasteur a reconnu détenir illégalement les armes et usurper d’une fausse identité, mais ne reconnaît pas appartenir à un quelconque groupe de malfaiteurs. Il a indiqué détenir les armes pour sa propre protection et affirmer que les tenues militaires étaient destinées à faire des dons à sa famille pour les travaux champêtres.

Ses deux coaccusés ont été relaxés pour manque suffisant de preuves les associant au pasteur dans le cadre de faits de détention illégale d’armes à feu, de faux et usage de faux et d’usurpation de titre.

L’article Arrestation d’un pasteur braqueur en Côte d’Ivoire ! est apparu en premier sur INSTA-VIDEO.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.