Incendie en Afrique du Sud : le Parlement finalement maîtrisé


0

Il aura fallu environ 24 heures de lutte acharnée avec les flammes qui ravageaient les locaux du siège du Parlement sud-africain au Cap.

 

C’est ce lundi 3 janvier que les pompiers mobilisés depuis dimanche ont pu maîtriser l’incendie qui s’est déclenché au siège du Parlement sud-africain, au Cap. S’il n’y a pas eu de victimes, il est à signaler d’énormes dégâts matériels. Le bâtiment abritant l’Assemblée nationale, c’est-à-dire la chambre basse, est sérieusement endommagé tout comme la toiture de l’édifice. Dans la partie la plus ancienne du bâtiment construit depuis 1884 et abritant le Conseil national des provinces, la chambre haute du Parlement, un foyer de feu a continué à brûler jusqu’à ce lundi.

En revanche, la façade du bâtiment est demeurée intacte comme l’est restée la bibliothèque du Parlement où se trouve une collection unique d’ouvrages. L’expérience malheureuse connue avec la bibliothèque de l’Université du Cap, en avril dernier, a permis aux autorités de prendre en amont des mesures pour prévenir ce genre de sinistre. On ne sait pas encore avec certitude quel sera le sort des quelque 4 000 œuvres d’art et du patrimoine conservées au Parlement et dont certaines remontent au XVIIe siècle.

Pour l’instant, les causes réelles de l’incendie qui s’est déclenché dans l’aile la plus ancienne du bâtiment, dimanche, aux environs de 3 h 30 GMT, sont inconnues. On sait au moins que le feu est parti de deux foyers. Et le système automatique d’extinction, qui aurait pu permettre d’empêcher la propagation de l’incendie, n’a pas fonctionné correctement en raison d’une fermeture de l’arrivée d’eau. Un rapport plus précis doit être transmis, dans les 24 heures, au Président Cyril Ramaphosa, qui était présent sur les lieux du drame, hier dimanche.

La piste d’un incendie criminel n’est pas à écarter, puisque la police a annoncé avoir arrêté un homme d’une cinquante d’années retrouvées sur les lieux au moment de l’incendie, en possession d’objets volés. « Un homme a été arrêté à l’intérieur du Parlement, il est toujours interrogé dans le cadre d’une enquête criminelle. Il comparaîtra devant la justice mardi », a confié à l’AFP Thandi Mbambo, porte-parole des Hawks, l’unité d’élite de la police sud-africaine. L’homme est poursuivi pour « effraction, vol et incendie criminel ».

Le bâtiment du Parlement lui-même, construit en 1884 pour la partie la plus ancienne, et en 1920 et 1980 pour les parties les plus récentes, a une valeur hautement patrimoniale. Il abrite le Parlement sud-africain depuis 1910 et est le lieu où le dernier Président blanc d’Afrique du Sud, Frederik de Klerk a proclamé la fin de l’Apartheid, en février 1990.

 

Cet article Incendie en Afrique du Sud : le Parlement finalement maîtrisé est apparu en premier sur BUZZAFRIK.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *