Incendie à la prison de Gitega : Evariste Ndayishimiye éclaire l’opinion


0

Evariste Ndayishimiye, rejette les allégations remettant les conditions d’enterrement des victimes de la prison de Gitega.

« La question de l’incendie de la prison de Gitega » était parmi les sujets abordés par le Président burundais, Evariste Ndayishimiye, lors de son émission publique, au stade Intwari à Bujumbura. « Il y a des prisonniers qui ont succombé à leurs blessures à l’hôpital et le bilan est de 46 détenus morts », a déclaré le leader burundais, qualifiant des « ragots », les allégations mettant en cause le bilan et les conditions d’enterrements des victimes de ce drame.

Le 19 décembre, la Ligue des droits de l’Homme Iteka, une structure regroupant les organisations de défense des droits de l’Homme, a remis en question le bilan officiel de cet incendie, évoquant un bilan lourd « d’au moins 354 personnes » mortes, sur la base des témoignages des rescapés de ce drame. De son coté, l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-Burundi) avait qualifié « d’inhumain » l’enterrement des victimes de ce drame, indiquant que « les familles de ceux qui ont perdu les leurs n’ont toujours pas été informées ». Pour M. Ndayishimiye, « tout le monde sait qu’ils ont enterrés et de manière digne. Il y a même eu une prière. Et vous dites que vous ne savez pas où ils ont été enterrés, je pourrais vous y conduire si vous voulez », a-t-il dit lors de lors de son émission publique qui a mis ensemble les autorités burundaises et les citoyens.

Cet article Incendie à la prison de Gitega : Evariste Ndayishimiye éclaire l’opinion est apparu en premier sur BUZZAFRIK.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *