La nouvelle Miss2.0 se nomme Patricia Yoman


0

La nouvelle ambassadrice du leadership féminin en Côte d’Ivoire ou si vous voulez, la nouvelle Miss2.0 est Patricia Yoman. Elle a été sacrée le samedi 18 décembre au palais des congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire devant 10 autres candidates qui n’ont pas démérité.

« Tout s’est joué au détail près. Et dans ce genre de compétition, le détail compte. Vous êtes toutes lauréates ce soir. Nous, les jurés, avons constaté que vous êtes toutes intelligentes et chacune de vous est déjà une fierté pour la Côte d’Ivoire. Vous êtes un véritable gisement de potentialités », a déclaré Fabrice Sawegnon, président du jury de la 2e finale du nouveau concours Miss2.0, avant de proclamer les résultats. Patricia Marie-Emmanuelle Victoire Yoman dirige donc le trio de tête où on retrouve Anaïs Roxanne Dagrou et Larissa Ama Mango, respectivement 1e et 2e Dauphines.

 

« J’ai gagné grâce au soutien de tout le monde, à ceux qui ont cru à mon travail et à tous les intervenants ». Ce sont les premiers mots de la Miss2.0 2021 qui dira : « Les autres candidates n’ont pas démérité. Nous avons toutes gagné ce soir et c’est la Côte d’Ivoire qui gagne ». Dans toutes ses projections, Patricia Yoman pense communauté.

« C’est maintenant aux jeunes filles de voir comment on peut s’entraider, apprendre et mettre en valeur autre chose que notre physique, même s’il est aussi important. Miss2.0 est un véritable héritage que nous devons préserver. J’appelle toutes les filles de Côte d’Ivoire à travailler dur, à faire briller leur étoile et à postuler au prochain concours Miss2.0 », a-t-elle lancé. Mais le détail qui l’a fait remporter cette finale de Miss2.0 2021, c’est la pertinence de son projet.

Àjà signifie en Agni héritage. Et c’est le nom d’un centre que la jeune fille veut développer pour soutenir ses sœurs. L’objectif, c’est donner une éducation de qualité aux enfants qui n’y ont pas facilement accès. Car ils sont issus de milieux modestes voire défavorisés. Miss Yoman veut également permettre aux jeunes femmes de pouvoir bénéficier de l’autonomisation avec une éducation financière.

« Quand on ne sait pas gérer ses comptes, on fait vite faillite car on ne sait pas comment s’insérer dans la société. On va utiliser le digital pour leur apprendre un métier, la gestion des petites et moyennes entreprises. Que ce soit la coiffure ou peu importe ce que c’est, il est important qu’elles puissent optimiser leur employabilité et leur productivité que ce soit dans les études ou sur les marchés du travail tout simplement », explique la lauréate du concours.

Cela fait exactement six ans qu’elle nourrit ce projet. « Année par année, jour par jour et expérience par expérience, je me suis mise à construire ce projet-là », dit-elle. Tout cela dans l’optique d’aider son prochain. « Ma mission de vie, c’est d’aider les autres. Je pense que je ne suis pas là par hasard. Dieu nous a toutes propulsées nous les 10 candidates ici ce soir. Et en sortir gagnante est une pure grâce. Et tout est arrivé parce que je suis sortie de ma zone de confort et j’ai eu confiance en moi. Et c’est ce que chaque fille en Côte d’Ivoire devrait faire : apprendre à avoir confiance en soi », indique-t-elle.

Née en 1998 à Cocody, à Abidjan, Patricia Marie-Emmanuelle Victoire Yoman étudie Economie et Management dans une université à Bruxelles en Belgique après un premier cycle universitaire réussi en Sciences Po à l’Université américaine de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire. Elle est fille unique d’un couple de notaires. Sa mère la décrit comme une fille entreprenante qui aime aller vers les autres.

Les dauphines de Patricia Yoman, ont aussi présenté des projets d’intérêt public. Anaïs Dagrou (1e) souhaite développer son entreprise autour de l’hygiène menstruelle. Et Larissa Mango (2e) veut créer un centre de formation aux métiers de l’audiovisuel, de la création de contenus audiovisuels et de la maitrise de cérémonie à l’endroit des jeunes femmes déscolarisées et scolarisées. « Je ne pense pas que quelque chose ait joué en ma défaveur car dans tous les challenges, j’ai fait l’effort de me surpasser, de me donner à fond. Mais dans un tel concours, il y a la gagnante et celles qu’on pourrait appeler les 2e gagnantes. Je suis dans ce lot ce soir », répond la 2e dauphine avec le sourire en coin quand on lui demande ce qui l’a défavorisée aux yeux des jurés.

Miss2.0 est le tout premier concours de beauté 100% digital, destiné aux jeunes Ivoiriennes. La Miss est élue par les votes du public et les notes du jury composé de célébrités. Ce concours donne le droit à la gagnante de porter le titre de Miss2.0 Côte d’Ivoire pendant une année. En plus de devenir l’ambassadrice digitale de marques prestigieuses, Miss Patricia Yoman, la grande gagnante de cette édition, va encaisser un chèque de 15 millions de FCFA pour financer son projet. Elle bénéficie également d’une voiture, d’une bourse d’étude à hauteur de cinq millions de FCFA dans un établissement national et de nombreux autres lots.

Ses dauphines ont empoché respectivement cinq millions de FCFA pour la première et trois millions de FCFA pour la deuxième. Elles pourront également se former au supérieur à hauteur de cinq millions de FCFA dans un établissement ivoirien.

O. A. Kader

L’article La nouvelle Miss2.0 se nomme Patricia Yoman est apparu en premier sur Top Visages.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *