Attaques de Debordo contre Fally Ipupa : voici la réaction des Kinois


0

Après les attaques de Debordo Leekunfa contre Fally Ipupa et la musique congolaise, Top Visages Live a demandé à la journaliste Stella Ashema, en RDC, d’interroger des Kinois pour avoir leurs réactions. Voici son compte rendu.

La sortie médiatique de Debordo Leekunfa qui s’est attaqué à Fally Ipupa a surpris plus d’un Congolais. Ce qui a déclenché une grosse polémique sur les réseaux sociaux. Parce qu’en RDC, on a toujours pensé qu’il y a une grande fraternité entre les musiciens des deux pays. « Le Congo et la Côte-d’Ivoire, ce sont deux pays proches musicalement. Je ne vois pas pourquoi créer une guerre entre artistes », s’interroge Fred Kabeya, artiste musicien, co-fondateur et directeur artistique du centre culturel A’WART à Kinshasa.

« J’ai regardé un extrait du live de l’artiste. C’est bien Debordo qu’il s’appelle ?… parce que je ne le connais pas. Nous sommes en démocratie, je pense qu’il est libre de dire ce qu’il pense. Mais ce qu’il dit est loin de la réalité », poursuit Kabeya qui pense que Leekunfa cherchait à faire du buzz sans plus.

Fred Kabeya

Pour lui, beaucoup d’artistes ivoiriens sont aimés au Congo, donc il n’y pas de raison de créer une guerre. « Moi, je connais pleins d’artistes ivoiriens, notamment le leader du groupe Magic system, A’Salfo, la chanteuse Josey, et les autres. Leurs chansons sont jouées à Kinshasa. Si la musique de Debordo n’est pas jouée à Kinshasa, c’est son problème. Peut-être qu’il devrait chercher à beaucoup travailler ».

En ce qui concerne la prétendue interdiction ou censure contre le couper-décaler en RDC, les Kinois se demandent d’où sort cette information. « C’est un mensonge ! » dit Fred Kabeya.
« Les Kinois sont pacifiques, notre gouvernement a beaucoup de choses à faire pour s’occuper de ce genre de choses. C’est pourquoi le couper-décaler est joué ici. La chanson “L’amour” de l’artiste KS Bloom est jouée ici, par exemple, ainsi que beaucoup d’autres », ajoute-t-il. Interdire la musique ivoirienne en République démocratique du Congo, personne n’a jamais rien entendu de tel au pays.

KS BloomJosey

Certes, au Congo, il existe une commission de censure qui contrôle et certifie toutes les chansons diffusées en RDC. Par exemple, des chansons comme ‘‘L’eau l’eau” de Koffi Olomidé ou ‘‘Mama Yemo’’ de Karmapa et tant d’autres ont été censurées par la commission. Mais de là à parler d’une interdiction des chanteurs ou des chansons ivoiriennes, « c’est juste une affabulation », pense-t-on ici.

« Cette sortie de Debordo manque de classe, ça ne l’honore pas. En le faisant, il a très mal caché ses bas sentiments vis-à-vis de Fally Ipupa. Ça donne l’impression qu’il est un complexé », estime, de son côté, Samy Bosongo, un philosophe qui suit de près l’évolution de la musique au Congo. Il ajoute : « Cet artiste veut dresser ses compatriotes contre la musique congolaise.»

Stella Ashema, à Kinshasa

L’article Attaques de Debordo contre Fally Ipupa : voici la réaction des Kinois est apparu en premier sur Top Visages.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *