L’armée accusée « d’exactions » contre des civils