Affi parle, Michel Gbagbo s’adresse à Ouattara, un policier d’Interpol battu en pleine nuit, son arme emporté


0

La revue de presse de ce vendredi 31 décembre 2021 est émaillée de plusieurs faits dont Linfodrome vous propose les plus saillants.

L’actualité en ce dernier jour de l’année 2021 est l’adresse à la Nation du chef de l’Etat Alassane Ouattara ce jour, dès 20 heures sur les médias publics. C’est l’occasion pour le président de la République de dévoiler son bilan.
Michel Gbagbo interpelle Ouattara sur ce qui se passe à Bimbresso

Michel Koudou Gbagbo, fils de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, est député de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire, située à l’ouest d’Abidjan.

Pourquoi les enfants en conflit avec la loi ne vont pas à Bimbresso»

« Pourquoi les enfants en conflit avec la loi ne vont pas à Bimbresso» s’interroge Michel Gbagbo.

Ce parlementaire a adressé un message poignant au président Alassane Ouattara sur le sort réservé aux enfants «délogeurs» conduits au centre civique de Bimbresso. Il demande par ailleurs au gouvernement ce qui justifie la présence de ces enfants à Bimbresso. « Quel statut juridique accorde-t-on à ces élèves pendant leur internement? Un tel internement d’élèves, dont certains sont mineurs, a-t-il reçu le consentement des parents? Ont-ils besoin de suivre une formation semblable à celle des militaires pour dit-on, leur apprendre le respect des symboles de l’Etat ?

Avant d’avoir recours à ce “traitement spécial” supposé être à la gravité des actes commis, a-t-on épuisé toutes les sanctions disciplinaires réglementairement prévues pour sanctionner ces agissements d’élèves? Enfin, pourquoi est-il envisagé cette correction, dit-on proportionnée, alors que de nombreux autres enfants, appelés “enfants en conflit avec la loi”, et qui commentent des atrocités inimaginables, n’ont jamais subi un tel traitement et ne sont conduits que dans les centres de rééducations spécialisées?

Ces préoccupations, Excellence Monsieur le président de la République, sont celles des populations qui attendent des éclairages, par le biais de cette question écrite, afin d’être situées sur le bien-fondé de la présence desdits enfants dans ledit centre» a clarifié Michel Gbagbo.

Le Cndh recommande aux autorités de permettre à ces élèves, la réalisation de leur droit à l’éducation

Avant Michel Gbagbo, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) dirigé par Sangaré Namizata, a exigé la libération des enfants conduits à Bimbresso dans le cadre des troubles à l’ordre public lié au phénomène des congés anticipés. « Le Cndh recommande aux autorités de permettre à ces élèves, la réalisation de leur droit à l’éducation en les autorisant à rejoindre leurs établissements scolaires respectifs à la reprise des classes, le 3 janvier 2022 et invite les parents à s’impliquer davantage dans l’éducation, de leurs enfants» lit-on dans le communiqué du Cndh.
Les vœux de Pascal Affi N’guessan

Sur le plan politique, le président du front Populaire Ivoirien (FPI), l’ancien premier Ministre Pascal Affi N’guessan a adressé ses vœux de nouvel an selon le journal Notre Voie. Il a appelé à l’unité entre les Ivoiriennes et Ivoiriens. « L’union doit nous permettre d’avancer dans la voie d’une vraie réconciliation et d’affermir les fondements de la démocratie. La Côte d’Ivoire sortira plus solide, plus confiante n ses institutions, plus respectueuse de toutes les opinions. En 2022, l’heure n’est plus aux arrière-pensées et aux manœuvres tactiques» a déclaré le président du FPI, cité par Notre Voie.

Un feu d’artifice géant est prévu ce jour, 31 décembre 2021, dès 20 heures, au palais de la culture de Treichville annonce ce même journal.
Les mésaventures d’un adjudant de police

Le journal Soir Info a rappelé ce jour qu’un adjudant de police détaché à Interpol a été passé à tabac par deux gros gaillards dans les encablures de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Selon ce canard, le policier décide d’aller une de ses nièces qui rentre de Tunisie. L’avion transportant cette dernière doit atterrir à 23h GMT.

«Ne bouge plus si tu tiens à ta vie»

Pour éviter que sa nièce, visiblement encore très jeune, soit victime des quidams durant la nuit, l’adjudant de police emprunte un taxi compteur pour l’aéroport. Durant le trajet, il exprime le besoin d’aller se soulager. Il n’a pas eu le temps de baisser pour se soulager qu’il entend «ne bouge plus si tu tiens à ta vie». Ces agresseurs le rudoient de coups, emportent son arme et l’abandonne précise Soir Info.

Le ministre de la Justice Sassan Kambilé a déclaré le 30 décembre 2021, qu’il sera sans pitié pour les auteurs de mauvaises pratiques annonce le journal Linter. Le Nouveau Révei a écrit que la sortie du procureur de la République Adou Richard est perçue par le Parti des Peuples Africains (PPA-CI) comme des manoeuvres contre le dialogue et la paix.

Linfodrome

Cet article Affi parle, Michel Gbagbo s’adresse à Ouattara, un policier d’Interpol battu en pleine nuit, son arme emporté est apparu en premier sur BUZZAFRIK.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *