Juma Saeed « Je ferai parler dans cette sélection »


0

Après 7 ans au Koweït, Juma Saeed est retourné à Oman à Al Nahda, club où il a évolué entre 2012 et 2014. Mais coup de tonnerre, il y’a quelques jours, son ancien club annonçait la fin de son contrat pour inefficacité. Présent à Abidjan pour les congés, l’attaquant ivoirien s’est confié au micro de RTI Sport. Il s’est exprimé sur la fin de contrat avant de revenir sur son passage en demie teinte en équipe nationale et aussi sur son dossard 45.

Les dirigeants du club d’Oman ont mis un terme au contrat de l’ivoirien pourtant en cinq matches, il avait inscrit quatre buts. Selon lui, le club ne voulait pas acter son départ pourtant dès le début les deux parties s’étaient entendues qu’en cas d’offre, il pouvait partir. « Pas pour être prétentieux, Juma Saeed ne peut pas être viré du Golfe. Le coach et les dirigeants savaient bien ce qui se passait, ils n’ont pas voulu que je parte. Bien avant de retourner là-bas j’avais déjà dit que je devrais partir durant le mois de décembre s’il y’avait une offre. Alors l’offre est arrivée vu mes prestations 4 buts en 5 matches. J’ai décidé de partir mais le club n’a pas accepté », a-t-il déclaré.

Malgré le faible temps de jeu qu’il a eu lors de la confrontation face au Japon, le 45 garde un bon souvenir de son passage en sélection nationale. Il n’a pas dit son dernier mort et est convaincu qu’il reviendra en équipe nationale afin de s’exprimer. « Cela a été un plaisir de servir mon pays. Merci au sélectionneur Patrice Beaumelle parce que mine de rien c’est grâce à lui que je porte le maillot de la sélection. C’est un rêve qui est mûri depuis tout petit donc c’est une fierté. Je garde un bon souvenir parce que vous savez c’est le football et après le coach il a ses choix, sa vision de jeu. Autant il me met une minute ou qu’il me fasse me sortir, il faut garder le moral. Je sais que forcément je vais rebondir et je ferai parler dans cette sélection. Donc, je suis toujours disponible. Le jour le sélectionneur aura besoin de moi, je viendrai », a confié le drone avant de revenir sur l’actuel groupe des Eléphants. Il reste confiant pour un troisième sacre. « Il y’a de la qualité, c’est un bon groupe. Le sélectionneur, il est là et à fond puis les joueurs savent ce qu’ils doivent faire. Moi je ne m’inquiète pas pour le groupe. Je crois que cette CAN, la Côte d’Ivoire peut la remporter ».

Concernant son dossard le 45, il n’y a pas d’idées à se faire puisque c’est un chiffre qui lui apporté assez de bonheur. Il l’avait changé mais l’a vite récupéré car le 99 le rendait moins performant. « Le 45 parce que c’est un numéro qui m’a apporté le bonheur dans ma carrière. La saison 2014-2015, j’ai explosé. La saison d’après j’ai voulu changer un peu, j’ai porté le numéro 99 mais après il y a eu des blessures, je n’étais pas trop performant par rapport à l’ancien numéro. Donc au mois de janvier qui a suivi j’ai repris le 45 immédiatement quand j’ai signé au Koweït, j’ai retrouvé mes sensations. Après c’est le numéro qui me correspond », a-t-il conclu.

Chamade YAH 







Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *