La CAF s’inquiète et interpelle les autorités


0

A 45 jours de la fête africaine du Football, la Confédération Africaine du Football (CAF) se montre préoccupée par plusieurs retards observés dans l’organisation de la CAN 2022.

Le 22 octobre dernier, date de la dernière visite de la CAF avec à sa tête le Congolais le SG Véron Mosengo-Omba, elle avait reçu l’assurance de ce que toutes les infrastructures routières, hôtelières et sportives allaient être prêtes à temps. Si au niveau des routes et des hôtels, tout est fin prêt, ce n’est pas le cas des nouveaux édifices de sport dont le stade d’Olembé, hôte du match d’ouverture.

Dans un document adressé au ministre des sports, président du comité d’organisation de la CAN et relayé par les médias camerounais dont le journal du Cameroun, la CAF brandit un carton jaune, synonyme d’avertissement. « A un mois et demi du début de la Coupe d’Afrique des nations TotalEnergies 2021, je dois porter à votre attention-par suite utiles de votre part-de sérieuses inquiétudes concernant l’organisation du tournoi, en particulier le stade de Olembé. L’état d’avancement des extérieurs du stade d’Olembé dont la livraison est promise pour le 30 novembre 2021, semble sans progrès depuis notre dernière visite », regrette le secrétaire général.

Ainsi, la CAF a exigé aux autorités camerounaises de mener en urgence des actions à cet effet auquel cas le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Le Cameroun est donc sur la sellette. Espérons que nous n’en n’arrivons pas au pire et que les mesures idoines seront prises pour éviter une déconvenue.

Arnaud-Didier OUALLO







Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *