Guinée : des médecins arrêtés pour v!0l et meurtre de leur patiente


0

En Guinée, une patiente est morte après avoir été droguée et violée par des médecins dans une clinique. Les faits se sont déroulés à Enta.

Une patiente de 25 ans, identifiée comme M’Mah Sylla est décédée après avoir été violée par des médecins d’une clinique. En effet, la jeune fille s’est rendue au centre de santé pour des douleurs abdominales. Mais , une fois sur les lieux, elle a été installée dans une chambre où l’un des médecins de la clinique lui aurait faire boire une boisson pour la faire endormie.

La jeune femme s’est réveillée toute nue avec des douleurs dans sa partie génitale. C’est alors qu’elle se rend compte qu’elle a été victime d’agression sexuelle. Mais les médecins ont nié les faits. Des semaines plus tard, M’Mah Sylla a constaté qu’elle est enceinte, après deux tests de grossesse effectués dans la même clinique.

Le médecin traitant qui a nié les faits lui propose de conserver la grossesse. Il rassure la jeune femme qu’il allait l’aider à prendre soin de son enfant. Mais ne pouvant pas justifier sa grossesse, elle décide d’avorter et a été orientée vers un autre médecin qui la viole à son tour. Ce dernier l’informe plus tard qu’elle n’est pas enceinte mais a plutôt un kyste.

Les deux médecins, qui selon les informations, n’ont aucune formation en chirurgie et en gynécologie ont obligé la jeune fille à se laisser opérer car son kyste a explosé et qu’elle peut y laisser la vie. Elle se laissa alors opérer 5 fois en deux mois, mais sans succès.

Suite à des complications, M’mah Sylla a été prise en charge par l’ONG (Organisation non gouvernementale) « Mon enfant ma vie » et a été évacuée en Tunisie où elle décède malheureusement le samedi 20 novembre 2021 après une 7ème opération.

« Nous avons le regret d’annoncer que notre combattante M’mah Sylla, la jeune fille qui a été victime de viol par des médecins et ensuite opérée par ces derniers pour la faire avorter, est décédée ce soir à Tunis après une 7e opération qu’elle a subie cette semaine« , a déclaré l’ONG « Mon enfant ma vie ».

La presse locale informe que l’ONG et le père de la victime ont porté plainte à la gendarmerie et des médecins qui ont participé à toutes ces opérations ont été mis aux arrêts. De son côté, outré par cette tragédie, le gouvernement guinéen a promis accélérer les enquêtes afin que les coupables paient pour leurs actes.

Cet article Guinée : des médecins arrêtés pour v!0l et meurtre de leur patiente est apparu en premier sur BUZZAFRIK.


Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *