Réunis à Abidjan, les web activistes africains revendiquent un « statut »