Ghana ou Sénégal pour la prochaine fenêtre ?


0

Le stade de Yamoussoukro ne répondant pas aux normes de la CAF, la Côte d’Ivoire est dans l’obligation de se chercher un terrain d’accueil avant le 22 septembre afin de disputer les prochaines journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Le Sénégal et le Ghana sont en vue.

Tous les stades étant en travaux sauf celui de Yamoussoukro mais la dernière inspection des agents de la CAF a révélé que le stade ne répondait aux normes internationales. Conséquence, le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football est dans l’obligation de trouver rapidement une terre d’accueil au pire de jouer chez son adversaire les deux matches.

Présente ce lundi sur le plateau de la Grande Team, Mariam Dao Gabala a dévoilé deux destinations. En effet, la présidente du CN-FIF a affirmé que deux émissaires dont le Manager Général des équipes nationales Keïta Mamadou et le sélectionneur Patrice Beaumelle iront au Ghana et au Sénégal afin de trouver un stade répondant aux normes internationales et le réserver. « Nous sommes sur deux schémas, le Ghana et le Sénégal. Nous devons donner une réponse à la CAF le mardi 22 septembre 2021, le sélectionneur ira au Sénégal et le Manager des sélections nationales sera au Ghana pour une vérification des installations et faire notre choix », a-t-elle affirmé.

Puis de poursuivre avec le Maroc et l’Afrique du Sud qui étaient dans les petits papiers. Malheureusement ces deux pays sont dans la zone rouge Covid. Cela défavoriserait les joueurs évoluant dans le championnat anglais. « L’Afrique du Sud est une zone rouge Covid. Si on décide de jouer les deux matches en Afrique du Sud alors nos joueurs évoluant en Angleterre ne pourront pas venir. On a pensé au Maroc, mais c’est également zone rouge », a indiqué Dao Gabala.

Chamade YAH







Like it? Share with your friends!

0

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *